Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
En Quête ou Enquête de Foi ?

Parution d'articles de presse web concernant édifices religieux, œuvres d'arts ou manifestations chrétiennes.

Ces saints inséparables qu’on fête le même jour (Aleteia)

Fr Lawrence Lew, O.P. | CC BY-NC-ND 2.0 - Sainte Perpétue et sainte Félicité.

Fr Lawrence Lew, O.P. | CC BY-NC-ND 2.0 - Sainte Perpétue et sainte Félicité.

SPIRITUALITÉ

Ces saints inséparables qu’on fête le même jour

 

Marzena Devoud - Publié le 13/02/21

Fêtés le même jour, cités ensemble dans les litanies des saints, représentés dans l’art côte à côte… Amis, frères ou collaborateurs, dans le cortège des saints, il existe des duo inséparables. Découvrez ces saints qui ne vont jamais l’un sans l’autre.

Pourquoi il y a des saints qui semblent ne jamais se passer l’un de l’autre ? Pourquoi associe-t-on de manière instantanée et naturelle Félicité à Perpétue, Cyrille à Méthode, Simon à Jude ou encore Pierre à Paul ? Découvrez comment leur présence côte à côte dans les litanies des saints de la prière eucharistique a rendu leurs noms, en les liant l’un à l’autre, célèbres à jamais dans la mémoire des fidèles. Coïncidence, hasard, concomitance ? Non. Leur complicité est le fruit d’une histoire marquée par la force d’une relation fraternelle ou amicale fondée sur la foi.

Découvrez ces saints inséparables et embarqués vers la sainteté ensemble :

© P Deliss / GODONG

© P Deliss / GODONG

Saints Pierre et Paul (Ier siècle), fêtés le 29 juin

On ne peut séparer Pierre et Paul : Pierre, galiléen, pêcheur installé au bord du lac de Tibériade et Paul, juif de la diaspora, de Tarse en Asie Mineur. Tous deux verront leur vie bouleversée par l’irruption d’un homme qui leur dit : « Suis-moi. Tu t’appelleras Pierre. » ou : « Saul, pourquoi me persécutes-tu ? » Simon, devenu Pierre, laisse ses filets et sa femme pour suivre Jésus. Saul, devenu Paul, se met à la disposition des apôtres.

© Fr Lawrence Lew, O.P.

© Fr Lawrence Lew, O.P.

Saintes Félicité et Perpétue ( 203), fêtées le 7 mars

Perpétue est une jeune patricienne, Félicité une jeune esclave. Toutes les deux demandent le baptême à l’évêque de Carthage. L’empereur Septime Sévère ayant interdit le christianisme, Félicité enceinte et Perpétue, jeune mère allaitait son enfant vont être arrêtées, torturées et enfin égorgées. Elles figurent en tête des martyres mentionnées dans la première prière eucharistique de la liturgie latine.

© CC/Wikimedia

© CC/Wikimedia

Saints Basile de Césarée et Grégoire de Nazianze ( 379 et 390), fêtés le 2 janvier

Basile et Grégoire sont des amis d’enfance. Tous deux nés en Cappadoce : Basile dans une famille de dix enfants et Grégoire dans le foyer d’un juif converti qui deviendra plus tard évêque. Etudiants animés par la même foi, Basile devient évêque de Césarée, Grégoire, évêque de Nazianze, le siège épiscopal de son père, puis de Constantinople.

 © Public domain

© Public domain

Saints Simon et Jude (+Ier siècle), fêtés le 28 octobre

L’Église les associe dans la liturgie car ils apparaissent toujours ensemble dans la liste des Douze. Ils sont les moins connus, même s’ils ont accompagné Jésus pendant sa vie publique.  Selon la tradition, Simon et Jude auraient évangélisé ensemble la Perse et y seraient morts martyrs.  

© CC/Wikimedia

© CC/Wikimedia

Saints Cyrille et Méthode, (IXe siècle), fêtés le 14 février

Nés à Thessalonique, Méthode et son petit frère Constantin (qui recevra sur son lit de mort l’habit monastique sous le nom de Cyrille), sont envoyés en mission par le patriarche de Constantinople, tout d’abord chez les Khazars, puis en Moravie pour y prêcher la foi chrétienne. Ils composent un alphabet propre pour transcrire du grec en slavon les livres saints.

© CC/Wikimedia

© CC/Wikimedia

Saints Crépin et Crépinien (+285), fêtés le 25 octobre

Au temps de Dioclétien, Crépin et Crépinien venus de Rome s’établissent à Soissons, en Gaule belge où ils se font cordonniers pour mieux propager la foi chrétienne. Ils sont arrêtés par l’empereur Maximien et martyrisés de façon atroce en 285.  

 © Public domain

© Public domain

Saints Côme et Damien (+IIIe siècle), fêtés le 26 septembre

Il est vraisemblable que saints Côme et Damien soient morts ensemble pour la foi dans la ville de Tyr en Syrie. Peut-être même étaient-ils frères, selon ce que dit la tradition. Venus d’Arabie pour exercer la médecine, Côme et Damien soignent les pauvres. Le gouverneur Lysias dont ils s'occupent aussi comme médecins, les condamne à d’horribles tortures et les fait décapiter.

© Public domain

© Public domain

Saints Philippe et Jacques (+Ier siècle), fêtés le 3 mai

Saints Philippe et Jacques sont évoqués à plusieurs reprises dans les Évangiles. Les deux disciples suivent Jésus. Philippe qui veut voir et fait voir... Jacques, plus discret, est moins connu. Pendant des siècles, les deux étaient fêtés le1er mai, le jour où leurs reliques furent transférées dans la basilique romaine des Saints-Apôtres.

© Facebook Page/ Parafia Wniebowziecia Najswietszej Maryi Panny w Wisniczu

© Facebook Page/ Parafia Wniebowziecia Najswietszej Maryi Panny w Wisniczu

Saints Tite et Timothée (+97), fêtés le 26 janvier

Saints Tite et Timothée sont les collaborateurs les plus étroits de saint Paul. Timothée, évêque, de père païen et de mère juive, est proposé par l’apôtre des Gentils à la communauté ecclésiale d’Ephèse ; alors que Tite, évêque, est placé à la tête de l’Eglise de Crète.

© CC/Wikimedia

© CC/Wikimedia

Saints Honorat de Lérins et Venance, fêtés le 16 janvier

Originaires d’une famille noble gallo-romaine, Honorat et son frère Venance saisis par le désir de perfection cherchent à gagner l’Orient, patrie des moines. Mais en Grèce, Venance tombe malade et meurt. Revenu en Occident, Honorat reçoit de  l’évêque de Fréjus l'île de Lérins, au large de Cannes pour y fonder un monastère qui deviendra un grand centre spirituel de la région.

© Maison du diocèse de Poligny

© Maison du diocèse de Poligny

Saints Romain et Lupicin (+440), fêtés le 28 février

Ces deux frères dont les cheminements spirituels et le caractère sont différents, plutôt que de s’opposer, ils misent en commun cette différence, pour se rejoindre dans un même service de Dieu. À Laucone dans le Lyonnais, en 480, Lupicin, abbé, avec Romain, son frère, donnent naissance et vigueur aux établissements de vie monastique dans le Jura.

© P Deliss I Godong

© P Deliss I Godong

Saints Anne et Joachim (Ier siècle), fêtés le 26 juillet

Parents de la Vierge Marie et les grands-parents de Jésus, leurs noms sont mentionnés pour la première fois dans un écrit du IIe siècle attribué à saint Jacques le Mineur. Selon la tradition, ce couple est stérile. Anne promet de consacrer au Seigneur l’enfant qui naîtrait d’elle. Conformément au vœu, Anne et Joachim amènent Marie au Temple. Elle est âgée de trois ans ; c’est là qu’elle recevra son éducation.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article