Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
En Quête ou Enquête de Foi ?

Parution d'articles de presse web concernant édifices religieux, œuvres d'arts ou manifestations chrétiennes.

Pourquoi s’adresser à Marie plutôt qu’à Jésus seul ? (Aleteia)

Sarah2/Shutterstock

Sarah2/Shutterstock

SPIRITUALITÉ

Pourquoi s’adresser à Marie plutôt qu’à Jésus seul ?

 

La rédaction d'Aleteia - Publié le 23/04/21

Ces deux petites histoires racontées par le cardinal Suenens expliquent qu’il existe une manière de se tourner vers Marie qui nous rapprochera de Jésus.

Le cardinal Suenens, ancien archevêque de Bruxelles et primat de Belgique mort en 1996, aimait raconter ces deux petites histoires qui révèlent le vrai sens de la dévotion mariale. Jeune professeur de théologie à l’université de Louvain, il reçoit un jour, un coup de fil lui apprenant qu’il est nommé évêque auxiliaire de Bruxelles. Surpris de la nouvelle, il reçoit beaucoup de témoignages d’amitié, des félicitations de ses confrères professeurs, et même celles du roi des Belges. Il est très honoré. Mais plus tard, il se rappellera que ce qui lui a fait le plus plaisir, c’est qu’un de ses amis soit venu visiter sa vieille maman et lui ait offert un bouquet de fleurs. « Depuis ce jour, j’ai mieux compris la dévotion mariale. Quand nous nous tournons vers Marie, nous pouvons faire très plaisir à Jésus, c’est une manière de l’aimer encore plus. » 

Vive la reine !

Le futur primat de Belgique racontait aussi que lorsqu’il était archevêque de Bruxelles, il allait régulièrement inaugurer des expositions avec le roi Baudouin. Un jour, il s’approche des gens qui scandent : « Vive la reine ! Vive la reine ! » et leur dit : « Mais la reine n’est pas là, il n’y a que le roi. » Des femmes lui répondent : « Oui, mais on sait que ça fait plaisir au roi ! » En gardant la métaphore des fleurs, on pourrait dire que quand nous venons à Jésus et nous voulons lui offrir le bouquet de notre vie, nous sommes comme des petits enfants qui ont cueilli des fleurs dans une prairie : leur geste est généreux, mais leur bouquet, mal arrangé, inégal, maladroit.

Si nous confions notre prière à Marie, elle est comme une maman qui attrape notre bouquet et en un tournemain, le transforme en un bouquet magnifique. Elle le fait d’autant mieux qu’elle sait que ce bouquet n’est pas pour elle. C’est en lui confiant notre bouquet que nos désirs, nos demandes seront purifiés, transfigurés. Tout passera par son oui. Et le fruit de notre prière en sera d’autant plus fécond.  

Iris, lys, roses... Quelles fleurs offrir à Marie ?

© Pixabay

© Pixabay

La rose blanche 

Saint Bernard de Clairvaux associe la rose blanche à la Vierge. Dans son Sermon Beata Maria, il écrit : « Marie a été blanche par sa virginité, vermeille par sa charité, blanche par sa chair, vermeille par l'esprit. » Dans la Légende Dorée, Jacques de Voragine, associe la rose à l'Assomption. Il la décrit comme le symbole du tombeau de la Vierge qui se couvre de roses au moment où elle monte au ciel. La période de floraison : de mai aux premières gelées

© Pixabay

© Pixabay

Le lys 

Par sa blancheur le lys est le symbole de la pureté. Dès l'Annonciation, il symbolise l'Immaculée Conception, la pureté, la virginité et la fidélité éternelle. Sa symbolique mariale apparaît déjà dans le Cantique des Cantiques « Comme le lis entre les ronces, ainsi mon amie entre les jeunes filles » (Ct 2,2). D’autres passages de la Bible évoquent le lys comme le symbole de la virginité et de la pureté. La période de floraison : de mai aux premières gelées

© Shutterstock

© Shutterstock

L’iris

Les trois étoiles de l’iris représentent la Trinité - sa tige, le sceptre royal. L’Iris est associée au Christ, elle exprime la royauté du ciel. Mais elle est aussi l’un des symboles de la Vierge Marie, sa douleur illustrée par la percée du glaive dont il rappelle la forme. La période de floraison : en fonction des variétés de mars à août

© Pixabay

© Pixabay

L’ancolie 

L’ancolie, cette fleur aux cinq pétales, est comparée à cinq colombes, d'où son nom de colombine ou de la colombe de l'Esprit Saint. Mais il y a aussi un autre nom donné à l’ancolie : celui des « Gants de Notre-Dame ». C’est ainsi que l’on nomme certains bouquets dont les fleurs sont composées de cinq sortes de cornets aux pétales prolongés en éperon. Elles représentent la main de la Vierge. La période de floraison : de mai à août

©Pixabay

©Pixabay

La pivoine officinale

Cultivée en Chine depuis le VIIe siècle, elle y est vénérée comme le symbole de la beauté féminine. La pivoine officinale, cette fleur sans épines aux teintes flamboyantes, se vit rebaptisée « Rose de Notre-Dame » ou encore « Rose de la Pentecôte » en l’honneur de la Vierge. La période de floraison : du mois d'avril à juin

© Pixabay

© Pixabay

La violette

La violette incarne la modestie, l'humilité et l'obéissance – les premières vertus monastiques ! Elle est aussi le symbole de la Vierge Marie qui est humble, modeste et obéissante. Avec ses cinq pétales, cette fleur évoque encore la Passion du Christ – les cinq plaies du Christ. Ses trois couleurs rappellent la Trinité. Or, la Vierge Marie est le chef d’œuvre de la Trinité parce qu’elle a fait le meilleur accueil à l’amour divin. La période de floraison : de mars à septembre

©Pixabay

©Pixabay

La digitale pourpre

La forme de la fleur de digitale pourpre rappelle celle d’un doigt ou d’un dé à coudre. Selon la tradition, la Vierge Marie aurait guéri une blessure que Jésus s’était faite au pouce en faisant d’une digitale un pansement pour son enfant. La période de floraison : de juin à août

©Pixabay

©Pixabay

La fleur de souci 

Souvent connue sous le nom de souci, cette fleur appelée « Marigold » en Angleterre fait ainsi référence à la Vierge Marie. La tradition veut que Marie utilisa des fleurs de souci comme pièces de monnaie lorsqu’elle se rendit en Égypte, accompagnée de Joseph et de l’Enfant Jésus. Les voleurs dérobèrent son sac et y découvrirent des fleurs de souci au lieu de pièces de monnaie. La période de floraison : de mai à octobre

© By Moshe EINHORN | Shutterstock

© By Moshe EINHORN | Shutterstock

Le chardon Marie 

Symbole de la terre vierge, puis par extension de la femme vierge, le Chardon-Marie est l’image de la vertu protégée par ses piquants. Ses larges feuilles auraient été tachées de blanc lorsque la Vierge Marie, voulant soustraire l’enfant Jésus aux soldats d’Hérode, se dissimula sous un bosquet de chardons où elle l’allaita. La période de floraison : de mai à juillet

Pourquoi s’adresser à Marie plutôt qu’à Jésus seul ? (Aleteia)

La pâquerette

La pâquerette est la fleur de Pâques car sa floraison coïncide avec cette fête. Son nom latin signifiant «Beauté éternelle» et en raison de sa floraison, elle est  associée au temps pascal à la Vierge Marie. La période de floraison : du mois d'avril à juin

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article