Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
En Quête ou Enquête de Foi ?

Parution d'articles de presse web concernant édifices religieux, œuvres d'arts ou manifestations chrétiennes.

Les objets liturgiques : l’aiguière, un vase à eau pour purifier (Aleteia)

© Juan Aunion - Shutterstock - Une aiguière en argent.

© Juan Aunion - Shutterstock - Une aiguière en argent.

ART & VOYAGES

Les objets liturgiques : l’aiguière, un vase à eau pour purifier

 

Sophie Roubertie - Publié le 26/07/21

Les aiguières et les bassins n'ont pas été utilisés uniquement pour la liturgie. Leur usage, qui remonte à la plus ancienne antiquité, est le signe de la nécessité humaine de procéder à des ablutions.
 

Avec son grand bec pour faciliter l’écoulement de l’eau, l’aiguière — du latin aqua — est facilement reconnaissable. Accompagnée d’un bassin, l’aiguière n’est pas sans rappeler l’ancien usage domestique lorsque les salles de bain étaient encore un luxe. Car l’acte de se laver les mains a toujours été importante, autant dans les maisons que dans les cérémonies religieuses. Il est d’ailleurs parfois difficile, voire impossible, de distinguer une aiguière liturgique d’une autre, à usage profane.

Au Moyen Âge, beaucoup d’aiguières provenaient d’Orient, rapportées au moment des croisades. L’aiguière n’étant pas un vase sacré, il n’y a pas de règle très précise quant à sa forme. Suivant les époques et les modes, les formes varient ! On peut ainsi en trouver avec ou sans pied, avec ou sans anse et également plates ou pansues. Les matériaux varient également du simple métal au cristal de roche en passant par la terre cuite ou les riches métaux ornés de pierres précieuses. Si l’objet n’est pas marqué d’un signe spécifiquement religieux, les armes de l’évêque pouvaient cependant y figurer, surtout au XIXe siècle car l’usage de l’aiguière lui fut longtemps réservé.

Une aiguière lors du lavement des pieds. - Réf: 510

Une aiguière lors du lavement des pieds. - Réf: 510

De nos jours, l’aiguière ressemble le plus souvent à un grand flacon surmonté d’un col. Pour en faciliter l’usage, un bec et une anse la complètent ainsi qu’un pied pour la stabiliser. Elle est placée au dessus d’un bassin peu profond et fabriquée généralement en laiton doré/argenté ou en acier.

L’aiguière sert généralement lors du rite du lavabo pour les messes pontificales. Lors des messes ordinaires, les burettes suffisent pour se laver les mains. L’évêque utilise aussi l’aiguière pour se laver les mains une fois qu’il a réalisé les onctions d’huile lors de différents sacrements comme la confirmation, l’ordre mais aussi lors de la consécration des églises et des autels. Elle est aussi utilisée lors de certaines cérémonies solennelles : distribution des rameaux, des cierges ou des cendres et même au moment du baptême. Une aiguière est aussi utilisée le Jeudi saint pour effectuer le lavement de pieds.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article