Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
En Quête ou Enquête de Foi ?

Parution d'articles de presse web concernant édifices religieux, œuvres d'arts ou manifestations chrétiennes.

Lumière sur les feux de la Saint Jean (Aleteia)

© Hendergassler CC

© Hendergassler CC

AU QUOTIDIEN

Lumière sur les feux de la Saint Jean

 

Marie Le Goaziou - Publié le 20/06/17

Pour fêter le solstice d’été et rendre hommage au soleil, on allume des grands feux de joie depuis la nuit des temps. Jusqu’au Concordat de 1801, c’était un jour férié. Aujourd’hui, c’est une nuit de fête populaire de la jeunesse.

Depuis l’Antiquité, on fêtait le soleil lors du solstice d’été, quand la nuit est la plus courte et la plus douce. Au Moyen Orient, on honorait Tammuz, Dieu de l’abondance, des végétaux et du bétail. Chez les Celtes et les Germaniques, il y avait tout un rite pour bénir les moissons et récolter les herbes guérisseuses. Cette fête païenne et agraire marque un moment de plénitude de la nature, avant que la lumière ne commence à décroître. C’est donc une fête solaire et c’est pourquoi elle est placée sous le signe du feu…

La naissance de saint Jean Baptiste

De nos jours, cette fête a été christianisée en la fixant au 24 juin, fête de la naissance de Saint Jean Baptiste. Rare fête à célébrer une naissance avec Noël, elle est forcement joyeuse et chaleureuse. Les feux que l’on allume la veille au soir de la Saint-Jean sont donc une occasion de se réunir, de chanter, de danser, et de sauter au-dessus des flammes auxquelles on prête des vertus magiques : purification et protection vis-à-vis des maladies, des sortilèges et autres fléaux… Et pour les amoureux, le fait de sauter par-dessus le feu garantissait que leur amour dure toute l’année.

La cueillette de la Bonne aventure

On attend comme par le passé, le levé du soleil pour lui souhaiter la bienvenue et aller ramasser les herbes médicinales couvertes de rosée, juste avant le levé du soleil, moment de l’année où elles sont à leur apogée de leur pouvoir : c’est la cueillette de la « Bonne aventure ». Enfin, on prête aux cendres froides dites « charbon de Saint Jean » de vertus qui protègent de la foudre et des incendies les champs dans lesquels on les disperse.

Le petit Saint Jean de Valréas dans la Drôme

Dans l’enclave des papes à Valréas, on honore depuis 1504 le petit Saint Jean au soir du 23 juin par une grande fête qui va de l’église Notre-Dame-de-Nazareth jusqu’au Château de Simiane. Un spectacle sons et lumière a lieu dans le centre-ville et une grande procession en habits médiévaux se déroule au son du tambourin. Pour fermer le cortège, un petit enfant vêtu d’une peau de mouton, portant une croix et une banderole, figure de Saint Jean. Il a été choisi l’année précédente pour porter bonheur à la ville durant toute l’année. A la fin de la fête, il transmet ses « pouvoirs » au nouveau petit Saint-Jean de l’année.

En Alsace, un brasier de sarments de vigne

La fête de la Saint-Jean est l’une des fêtes populaires alsaciennes les plus chaleureuses qui soit. De nombreuses communes organisent des festivités autour d’un fackel, ou grand bûcher de bois d’une dizaine de mètres de hauteur. A Soultzbach les Bains, dans le Haut Rhin, dont le saint patron est Saint Jean Baptiste, le feu de la Saint Jean était autrefois organisé par les conscrits avant leur départ au service militaire. C’était aussi une épreuve de courage car les conscrits doivent accomplir le rite du feu qui symbolise le retour de l’été, en sautant au dessus d’un grand brasier fait de sarments de vigne enflammés. Aujourd’hui, c’est la fête de la jeunesse et tous les 15-20 ans sont coiffés de couronnes de fleurs fraiches.

© Thomas Bresson CC

© Thomas Bresson CC

A Bazas en Gironde, autour du bœuf gras

Ici aussi, on fête le saint patron de la cité, Saint Jean Baptiste. Autrefois, les maîtres bouchers de la ville offraient un taureau à l’évêque, aujourd’hui, on rend hommage au taureau par une cérémonie haute en couleurs et musique, sur la place de la Cathédrale, avant d’embraser deux grands feux. Sans oublier de faire la promotion de la race bovine locale !

La flamme du Canigou en Catalogne

Aujourd’hui encore en Catalogne, le week-end précédant la Saint Jean, on prépare au sommet du Canigou un grand feu, puis le 22 juin, trois jeunes portent la flamme du Canigou à tous les villages aux alentour de Perpignan, mais aussi à toutes les associations catalanes dans le Monde. Et le soir du 23 juin, chaque village allume un bucher avec cette flamme, coup de départ d’une nuit de fête célébrant la joie et l’amitié.

© Ajuntament d'Esplugues de Llobregat CC

© Ajuntament d'Esplugues de Llobregat CC

Wikipedia - Le baptême du Christ - Andrea del Verrocchio, Leonard de Vinci

Wikipedia - Le baptême du Christ - Andrea del Verrocchio, Leonard de Vinci

SPIRITUALITÉ

Quand célèbre-t-on la fête de
la Saint-Jean ?

 

La rédaction d'Aleteia - Publié le 19/05/17

L’été débute par des grands feux de joie à la Saint-Jean… Mais de quel saint Jean s’agit-il ?

La fête de la Saint-Jean est en fait la fête de la nativité de Jean le Baptiste. C’est le cousin de Jésus, le fils d’Elisabeth et de Zacharie, qui est né six mois avant lui. Aussi on fête saint Jean-Baptiste le 24 juin. Depuis la réforme liturgique de 1969, la Nativité de saint Jean Baptiste a le rang d’une solennité, c’est-à-dire qu’elle compte parmi les fêtes les plus importantes de l’année.

Saint Jean Baptiste, le prophète

Saint Jean Baptiste menait une vie d’ascèse dans le désert. Il baptisa de nombreux disciples dans les eaux du Jourdain en leur annonçant : « Moi, je vous baptise avec de l’eau, pour vous amener à la repentance, mais vient celui plus fort que moi, et je ne suis pas digne de porter ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit saint et le feu » (Mt 3:11).

Jean et le baptême du Christ

Cependant, toujours selon l’évangile de Saint Matthieu, Jésus vient voir Jean pour être lui aussi baptisé. C’est au sortir de l’eau que ce dernier voit « l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui (Mt 3:16) », tandis « qu’une voix venue des cieux disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute ma faveur « (Mt 3, 17).

Saint Jean d’été

Comme le 24 juin est très proche du solstice d’été, on associe la Saint-Jean aux grands feux de joie qui saluent depuis l’Antiquité l’arrivée des beaux jours. Mais il ne faut pas confondre la fête de saint Jean Baptiste avec la fête de saint Jean l’évangéliste, fêté par l’église catholique le 27 décembre… Également très proche du solstice d’hiver !

De fête ancestrale à fête nationale

C’était donc à l’origine une fête païenne très populaire à la campagne où ce jour-là sont montés des bûchers de bois qui seront allumés à la tombée de la nuit. Certains rituels y étaient associés, comme les cendres des feux de la Saint-Jean qui préservaient les récoltes de la foudre et des orages. Et pour les amoureux, le fait de sauter par-dessus le feu garantissait que leur amour dure toute l’année. Cette fête a été exportée bien plus tard en Amérique, puis elle est devenue en 1977 la fête nationale du Québec.

Différences régionales

Mais les traditions différaient selon les régions de France. A Paris, jusqu’en 1648 le roi en personne allumait un feu sur la place de Grève. Dans la Creuse, il fallait tourner neuf fois autour du feu pour espérer trouver un mari ou une femme dans l’année. En Gironde, pour s’assurer de l’argent toute l’année, il fallait jeter une pièce dans le feu et la retrouver dans les cendres, et à Bazsas, on en en profite pour mettre à l’honneur son histoire locale, la tradition du boeuf gras. En Haute-Savoie, au pied du Mont-Blanc, la vallée de l’Arve fête la Saint-Jean en illuminant les cimes qui l’entourent.

La flamme du Canigou

Aujourd’hui encore en Catalogne, le week-end précédant la Saint-Jean, on prépare au sommet du Canigou un grand feu, puis le 22 juin, trois jeunes portent la flamme du Canigou à tous les villages aux alentour de Perpignan, mais aussi à toutes les associations catalanes dans le monde. Le soir du 23 juin, chaque village allume un bûcher avec cette flamme, coup de départ d’une nuit de fête célébrant la joie et l’amitié.

Marie Le Goaziou

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article