Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
En Quête ou Enquête de Foi ?

Parution d'articles de presse web concernant édifices religieux, œuvres d'arts ou manifestations chrétiennes.

Chély, ou comment une langue a changé le nom d’un saint [Aleteia]

© Wikimedia Commons - Saint-Chély-du-Tarn (Lozère).

© Wikimedia Commons - Saint-Chély-du-Tarn (Lozère).

CULTURE

Chély, ou comment une langue a changé le nom d’un saint

Rachel Molinatti - Publié le 24/10/18 - Mis à jour le 22/10/21

En Lozère et dans l'Aveyron, plusieurs lieux se réfèrent à saint Chély. Le saviez-vous ? Le saint homme, fêté ce 25 octobre, n'est autre qu'Hilaire de Mende, un évêque du VIe siècle.

Chély, n’est-ce pas un charmant prénom ? Saint-Chély-d’Apcher, Saint-Chély-d’Aubrac, Mas-Saint-Chély… Ces noms de villages n’ont-ils pas la douceur unique et savoureuse des vacances familiales passées au milieu des vaches lozériennes et des moutons aveyronnais, entre aligot et fricandeau, et de leurs habitants qui font vivre leur région ? Pour un peu, la nostalgie et le vin aidant, on appellerait bien ainsi le petit dernier.

Un missionnaire local

Mais saviez-vous que saint Chély n’est autre qu’Hilaire, évêque de Mende (Lozère), un prélat du VIe siècle après Jésus-Christ qui fut un véritable pasteur pour la vallée du Tarn ? Fêté le 25 octobre, il a semé son nom en divers endroits de la région. Le brave Hilaire est devenu « Illy » pour ses compatriotes au patois taquin. Et le « sanch Illy, priez pour nous » de leurs prières s’est transformé par la force des choses en « saint Chély ». La langue occitane a le sens de l’humour. Et le Bon Dieu le lui rend bien.

Lire aussi :
Urbain V, le pape du Gévaudan

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article