Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
En Quête ou Enquête de Foi ?

Parution d'articles de presse web concernant édifices religieux, œuvres d'arts ou manifestations chrétiennes.

Comprendre une église : la chaire, lieu de l’enseignement [Aleteia]

© Uwe Aranas - Shutterstock Chaire de l'église Notre-Dame à Bréda aux Pays-Bas.

© Uwe Aranas - Shutterstock Chaire de l'église Notre-Dame à Bréda aux Pays-Bas.

ART & VOYAGES

Comprendre une église : la chaire, lieu de l’enseignement

Sophie Roubertie - published on 15/11/21

Tribune où le prêtre prêchait autrefois son homélie, la chaire est aujourd'hui n'est presque plus utilisée depuis que les églises bénéficient d'une sonorisation. Cependant, de beaux exemples sont encore conservés dans les sanctuaires.

Le premier exemple de chaire à prêcher de l’histoire peut être attribuée à la tribune d’airain construite par Salomon qui s’y tenait en tendant les mains vers le ciel et placée au Temple pour y parler au peuple de Dieu.

Au début du Moyen Âge, la chaire désigne le siège de l’évêque. Construit en bois, il comportait un haut dossier et des accoudoirs. On l’appelle aujourd’hui « cathèdre ». Ce meuble symbolisait la fonction d’enseignement et d’autorité de l’évêque. 

​​​​​​​

Fred De Noyelle / GODONG - Chaire de l’église Saint Augustin à Paris.

Fred De Noyelle / GODONG - Chaire de l’église Saint Augustin à Paris.

A partir du XIIe siècle, les prêtres utilisent un pupitre surélevé ou une estrade mobile pour les prédications. Ils étaient placés dans le chœur et souvent en bois. Progressivement, des chaires à prêcher fixes apparaissent et sont généralement placées dans la nef pour se rapprocher des fidèles. Un abat-voix, positionné au-dessus de la chaire, permet d’éviter que la voix ne se perde. Dès le Moyen Âge, l’Église exige que la prédication soit comprise de tous et donc prononcée en langue vernaculaire.

Placée généralement à la gauche de la nef, considéré comme « le côté de l’Évangile », la chaire prend place sur un pilier ou sur un mur. Elle est constituée d’une « cuve » dans laquelle se positionne le prédicateur. Un escalier permet d’y accéder. L’abat-voix peut être fixé sur le mur ou sur un dossier rattaché à la cuve.

Fred de Noyelle / GODONG

Fred de Noyelle / GODONG

Visuellement, la chaire à prêcher s’orne de décor de plus en plus fastueux au fil des siècles. Les yeux des fidèles s’y tournent pendant une longue partie de la messe, il est donc important alors que son ornementation soit à la hauteur de celle de l’église. En bois sculpté, en marbre ou en pierre, les chaires accueillent des ornementations diverses et les symboles y sont souvent nombreux. L’Esprit saint, sous la forme d’une colombe, rappelle que le prédicateur doit écouter l’inspiration divine. Des anges, des trompettes et des instruments variés évoquent la puissance de la parole. La présence des évangélistes quant à elle rappelle que l’homélie doit d’abord éclairer les fidèles.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article