Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
En Quête ou Enquête de Foi ?

Parution d'articles de presse web concernant édifices religieux, œuvres d'arts ou manifestations chrétiennes.

Douze pensées des grands saints pour cultiver la joie (Aleteia)

Si nous devions résumer en un seul mot la fête de Pâques, assurément cela serait le mot joie.                                            Une joie immense, qui explose et est contagieuse. Et la joie est si grande, qu’elle dure jusqu’à la fête de la Pentecôte

Si nous devions résumer en un seul mot la fête de Pâques, assurément cela serait le mot joie. Une joie immense, qui explose et est contagieuse. Et la joie est si grande, qu’elle dure jusqu’à la fête de la Pentecôte

AU QUOTIDIEN

Douze pensées des grands saints pour cultiver la joie

Marzena Devoud - published on 14/11/21

À l’inverse du plaisir qui est éphémère, la joie nous prend tout entier. Elle nous fait danser, chanter et rire. Elle touche l’esprit, le corps et le cœur. Mais comment être dans cette joie durable ? Douze conseils des grands saints pour libérer votre joie profonde.

Avec elle, c’est tout l’univers qui prend des couleurs. La joie ne relève pas d’une volonté psychologique : elle ne se commande pas. En revanche, on peut l’inviter, la provoquer, l’accueillir en cultivant certaines attitudes au quotidien, dont une essentielle : ouvrir son cœur. C’est-à-dire, être attentif à soi-même. Comme le constataient déjà les Anciens, et le pape François dans son exhortation Gaudete et exsultate, les pensées saines conduisent à un état paisible de joie profonde et un ingrédient indispensable de la sainteté.

Et le rapprochement du mot « saint » à celui de « bienheureux » n’est pas sans signification. Dès l’Antiquité chrétienne, les Pères du désert, ont associé la sainteté à la joie. Le saint est promis à la béatitude éternelle, mais il connaît déjà la joie dans ce monde. Ceux qui ont eu la chance de rencontrer des saints en témoignent : ils sont habités par une réelle joie de vivre, qui se traduit parfois par une apparente légèreté – leur ego leur pèse si peu ! – une énergie et une gaieté intense souvent très communicatives : Mère Teresa et Jean Paul II étaient connus pour leur humour… Et les autres alors ?

Saint Thomas d’Aquin, saint Augustin, sainte Thérèse d’Avila, François de Sales et Jean XXIII… ? Ils vous donnent des conseils inspirants pour libérer la joie profonde. Découvrez-les :

Saint François de Sales ©Phomontage Aleteia/Shutterstock

Saint François de Sales ©Phomontage Aleteia/Shutterstock

Saint Jérôme de Stridon ©Phomontage Aleteia/Shutterstock

Saint Jérôme de Stridon ©Phomontage Aleteia/Shutterstock

Sainte Thérèse de Lisieux ©Phomontage Aleteia/Shutterstock

Sainte Thérèse de Lisieux ©Phomontage Aleteia/Shutterstock

Saint Jean XXIII ©Phomontage Aleteia/Shutterstock

Saint Jean XXIII ©Phomontage Aleteia/Shutterstock

Saint Jean de la Croix ©Phomontage Aleteia/Shutterstock

Saint Jean de la Croix ©Phomontage Aleteia/Shutterstock

Saint Paulin de Nole ©Phomontage Aleteia/Shutterstock

Saint Paulin de Nole ©Phomontage Aleteia/Shutterstock

Saint Augustin ©Phomontage Aleteia/Shutterstock

Saint Augustin ©Phomontage Aleteia/Shutterstock

Sainte Thérèse d'Avila ©Phomontage Aleteia/Shutterstock

Sainte Thérèse d'Avila ©Phomontage Aleteia/Shutterstock

Saint Thomas d'Aquin ©Phomontage Aleteia/Shutterstock

Saint Thomas d'Aquin ©Phomontage Aleteia/Shutterstock

Bienheureuse Urszula Ledochowska ©Phomontage Aleteia/Shutterstock

Bienheureuse Urszula Ledochowska ©Phomontage Aleteia/Shutterstock

Saint François d'Assise ©Phomontage Aleteia/Shutterstock

Saint François d'Assise ©Phomontage Aleteia/Shutterstock

Saint Athanase ©Phomontage Aleteia/Shutterstock

Saint Athanase ©Phomontage Aleteia/Shutterstock

Paul aux Philippiens 4, 4-9

Deux mots scintillent dans cette page aux chrétiens de Philippes. D’abord le mot « joie » (deux fois). Celui qui aime dans le seigneur n’est pas inquiet : en toute circonstance, il prie et supplie, faisant connaître à Dieu ses demandes : « Ne vous faites pas tant de souci pour votre vie », dit Jésus sur la montagne. Le chrétien est celui qui, avec le psalmiste, ne cesse de rendre grâce à Dieu : « heureux les hommes dont tu es la force : des chemins s’ouvrent dans leur cœur ! ». Suivre Jésus c’est faire provision de joie. Ensuite le mot «paix » (deux fois). La paix véritable vient de Dieu et elle « dépasse » tout ce qu’on peut imaginer ». Elle seule peut garder notre cœur et notre intelligence « dans le Christ Jésus », le Prince de la Paix. Là où sont la joie et la paix, là demeure un amour durable et profond. Toute joie et toute paix sont visages du Dieu de joie et de paix que nous a révélé son Fils Jésus le Christ.

« Soyez toujours dans la joie du Seigneur ; je le redis : soyez dans la joie » (Ph 4, 4) exhorte saint Paul, pour rappeler aux chrétiens de Philippes qu'« ils ont leur citoyenneté dans les cieux » (Ph 3, 20).

Frères, Soyez toujours dans la joie du Seigneur ; laissez-moi le redire: soyez dans la joie. Que votre sérénité soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est proche. Ne soyez inquiets de rien, mais, en toute circonstance, dans l’action de grâce, priez et suppliez pour faire connaître à Dieu vos demandes. Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut imaginer, gardera votre cœur et votre intelligence dans le Christ Jésus. Enfin, mes frères, tout ce qui est vrai et noble, tout ce qui est juste et pur, tout ce qui est digne d’être aimé et honoré, tout ce qui s’appelle vertu et qui mérite des éloges, tout cela, prenez-le en compte. Ce que vous avez appris et reçu, ce que vous avez vu et entendu de moi, mettez-le en pratique. Et le Dieu de la paix sera avec vous.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article