Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
En Quête ou Enquête de Foi ?

Parution d'articles de presse web concernant édifices religieux, œuvres d'arts ou manifestations chrétiennes.

Satan, le Malin, Belzébuth… les noms donnés au diable (Aleteia)

© Catherine Leblanc / Godong

© Catherine Leblanc / Godong

SPIRITUALITÉ

Satan, le Malin, Belzébuth… les noms donnés au diable

Aliénor Goudet - Publié le 04/11/21

Satan, Lucifer, le tentateur... L’ennemi des hommes est connu sous bien des noms. Chacun d’eux fait référence à une caractéristique de l’ange déchu.

La plupart des noms que l’on emploie pour désigner le diable se trouvent dans la Bible. D’autres se sont ajoutés dans la culture chrétienne et littéraire au fil des siècles. Leurs étymologies dévoilent divers aspects de la créature malfaisante qui jalouse les hommes. Découvrez le diable dans ses moindres détails.

  1. SATAN

Ce nom a des origines grecque et hébreuse. Il signifie « adversaire » ou « accusateur ». Satan est l’adversaire des hommes, car c’est celui que l’on combat. Il est également accusateur car il accuse les hommes devant Dieu, les considérant comme créatures inférieures à lui. 

Le jour où les fils de Dieu se rendaient à l’audience du Seigneur, le Satan, l’Adversaire, lui aussi, vint parmi eux. (Jb 1, 6)

  1. LUCIFER

Le diable était le plus beau des anges. Puis il s’est rebellé contre Dieu. Lucifer signifie « étoile du matin » ou « porteur de lumière ». Hélas, sa jalousie envers les hommes l’en a rendu indigne.

Tu es tombé du ciel, astre brillant, fils de l’aurore ! Tu es renversé à terre, toi qui faisais ployer les nations […] (Is 14, 12)

  1. LE DIABLE

Issu du verbe grec qui signifie calomnier, le « diable » est celui qui sépare, le diviseur. Ce nom reflète le désir du diable de diviser l’humanité et d’entretenir la discorde au sein de celle-ci. Car Dieu demande est l’unité des hommes.

Alors Jésus fut conduit au désert par l’Esprit pour être tenté par le diable. (Mt 4, 1)

  1. LE TENTATEUR

Ce nom-là dénonce l’un des stratagèmes favoris du diable pour faire tomber l’homme dans le péché. En l’attirant à l’égoïsme et la démesure, il espère mener l’humanité à sa perte. Le diable sait se servir des faiblesses d’autrui.

Le tentateur s’approcha et lui dit : « Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. » (Mt 4, 3)

  1. LE DÉMON

Ce nom ne s’applique pas uniquement au diable mais tout esprit malfaisant. Cela signifie tout simplement « mauvais esprit ». 

Jésus menaça le démon, et il sortit de lui. À l’heure même, l’enfant fut guéri. (Mt 17, 18)

  1. LE MALIN

Aujourd’hui, ce terme peut être utilisé comme un compliment, mais son origine n’est pas très flatteuse. Le malin est celui qui engendre le mal et utilise la ruse. On décrit le diable comme un être sournois qui emploie des méthodes de couard pour parvenir à ses fins.

  1. BELZÉBUTH

À l’origine, Belzébuth ou Béelzéboul est une divinité maléfique à l’apparence d’un insecte géant. Elle n’a pas nécessairement de lien avec Satan. Mais il arrive que l’on fasse référence au prince des ténèbres par ce nom aussi. Il signifie « le seigneur des mouches. » Ce titre, quelque peu moqueur, dénonce la médiocrité de la puissance du diable face à celle de Dieu. Il n’est Seigneur que des mouches.

Les scribes, qui étaient descendus de Jérusalem, disaient : « Il est possédé par Béelzéboul ; c’est par le chef des démons qu’il expulse les démons. » (Mc 3, 22)

  1. LA BÊTE

Dans l’art, le diable est souvent représenté par des animaux féroces pour illustrer ses qualités macabres. Le serpent (Gn 3, 1) tapis dans l’ombre murmure et trompe. Le lion (Ps 9B, 9) s’attaque aux faibles. Et le dragon (Ap 12, 7) brûle et décime tout sur son passage. L’image de la bête projette en l’homme la crainte d’un monstre. Un monstre qui pourtant se fait minuscule lorsqu’il entend le nom de Dieu.

Le premier partit et répandit sa coupe sur la terre : il y eut un ulcère malin et pernicieux sur les hommes qui portaient la marque de la Bête, et sur ceux qui se prosternaient devant son image. (Ap 16, 2)

Lire aussi :

Non, Satan n’est pas un « dieu maléfique » qui rivalise avec Dieu

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article