Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
En Quête ou Enquête de Foi ?

Parution d'articles de presse web concernant édifices religieux, œuvres d'arts ou manifestations chrétiennes.

Faire naître à notre tour (Avent dans la ville)

Faire naître à notre tour (Avent dans la ville)

« Dieu, qui fournit la semence au semeur, et le pain pour la nourriture, vous fournira la graine ; il la multipliera, il donnera la croissance à ce que vous accomplirez dans la justice. »

Deuxième lettre de Saint Paul Apôtre aux Corinthiens chapitre 9, versets 9-10

 

Nos naissances et renaissances doivent nous permettre de donner la vie, faire naître à notre tour.

Il y a peu, une femme musulmane en chemin de conversion me fait part de son épuisement à soutenir un proche malade. Pour elle, le Christ nous invite à nous donner de toutes nos forces aux autres, alors elle se fatigue au service de cet ami, et elle n’y arrive plus : la voilà à bout de souffle ! L’apôtre Paul ne dit-il pas « à semer trop peu, on récolte trop peu ; à semer largement, on récolte largement »* ? C’est pourquoi elle ne ménage pas sa peine. Mais, me demande-t-elle : « N’est-ce pas folie qu’une religion qui exige tant ? » Je reste interdit.

Alors, nous avons relu ensemble ce passage de Paul et avons découvert la suite : « Dieu vous fournira la graine ; il la multipliera. » Ainsi, donc, ce n’est pas sur nos réserves propres qu’il faut s’appuyer. Nos talents ne sont pas des tas de grains dans lesquels nous puisons et qui s’amenuisent au fur et à mesure. Nos talents, c’est notre manière de recevoir et de donner cette graine que Dieu nous tend et qu’il se charge de multiplier lui-même.

Ce que nous avons à travailler, ce qui est notre identité propre, notre façon d’enfanter les autres à Dieu, c’est la façon, spécifique pour chacun, toute particulière, que nous avons de recevoir Dieu et de donner Dieu.

Et pour se convertir, il faut arrêter de s’épuiser, et puiser à nouveau dans ce que Dieu donne et multiplie pour nous.

Dès dimanche, laissons une femme, sœur Marie-Lys, nous conduire au cœur de ce mystère inouï qu’est l’attente d’un enfant.

 

* 2ème Lettre de Saint Paul Apôtre aux Corinthiens ch 9, v 6.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article