Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
En Quête ou Enquête de Foi ?

Parution d'articles de presse web concernant édifices religieux, œuvres d'arts ou manifestations chrétiennes.

Dix raisons pour lesquelles le Saint Nom de Jésus est si puissant

Dean Bentley-Falcke | Shutterstock

Dean Bentley-Falcke | Shutterstock

SPIRITUALITÉ

Dix raisons pour lesquelles le Saint Nom de Jésus est si puissant

Tom Hoopes - publié le 17/01/22

Ce mois-ci, nous célébrons le Saint Nom de notre Sauveur. Découvrez cette dévotion grâce à ces dix points

Janvier est le mois consacré au Très Saint Nom de Jésus et l’Église célèbre la fête du Saint Nom le 2 janvier (le 3 janvier en 2022). J’ai pu remarquer à quel point avoir recours à Son Nom est puissant. Voici quelques raisons qui expliquent cela…

 

  1. IL A ÉTÉ NOMMÉ PAR LE SEIGNEUR …

« On te nommera d’un nom nouveau que la bouche du Seigneur dictera », dit Isaïe (62,2). Ensuite, l’Ange Gabriel, le messager du Seigneur, annonce ce nom à Marie et à Joseph : Jésus.

  1. … ET IL FUT NOMMÉ PAR JOSEPH

Jésus a aussi été nommé par un homme. L’Ange Gabriel dit à Joseph : « elle [Marie] enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus, (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés ».

  1. EST-IL AUSSI APPELÉ EMMANUEL ?

L’évangéliste Matthieu écrit : « Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous » ».

Pourquoi l’appelle-t-on Jésus, alors ? Saint Thomas d’Aquin explique que puisque « Jésus » signifie « salut », Emmanuel « désigne la cause du salut, qui est l’union de la nature divine et de la nature humaine en la personne du Fils de Dieu ». Le théologien ajoute que dans Isaïe 9,5 il est dit : « Son nom est proclamé : « Conseiller-merveilleux, Dieu-Fort, Père-à-jamais, Prince-de-la-Paix » qui sont les conséquences de son rôle de Sauveur.

  1. SON NOM EST NOUVEAU

Rappelez-vous que dans Isaïe 62,2, il est dit : « On te nommera d’un nom nouveau. » Mais le nom de Jésus n’est pas nouveau : c’est « Josué » qui avait été utilisé souvent avant et après Jésus Christ. Saint Thomas d’Aquin explique que tous ces hommes, appelés « Josué ont été des sauveurs d’un point de vue temporel. Mais du point de vue du salut spirituel et universel, ce nom est propre au Christ, et c’est pourquoi on dit qu’il sera appelé ‘d’un nom ‘nouveau’. « 

Alors que Ève signifie « mère de tous les vivants », que Abraham signifie « père d’une multitude de nations » et que Pierre signifie « rocher », « Jésus » résume ce qu’est le Seigneur, c’est-à-dire le Sauveur.

  1. QUE SON NOM SOIT SANCTIFIÉ

Le peuple juif accorde un très grand respect au caractère sacré des noms – en particulier ceux qui font référence à Dieu. Il était même interdit de prononcer le nom divin. Jésus nous a transmis cette tradition en nous apprenant à prier le Notre Père : « Que ton nom soit sanctifié ». Puisque Jésus est la deuxième personne de la Trinité, son nom est également saint. Saint Paul nous dit : « qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse au Ciel, sur terre et aux enfers, et que toute langue proclame : « Jésus Christ est Seigneur » à la gloire de Dieu le Père. »

  1. SON NOM EST SUR LA CROIX

Saint Jean Paul II a souligné comment le nom de Jésus « s’est avéré être un signe de contradiction ». Son nom Jésus « a été écrit sur la croix pour justifier sa condamnation à mort – « Jésus, roi des Juifs ». Alors qu’il a sauvé le monde, son nom le proclamait comme sauveur.

  1. SAINT PIERRE CONNAISSAIT LA PUISSANCE DE SON NOM

Combien est puissant le nom de Jésus ? Dans son premier sermon, Pierre a rappelé la prophétie de Joël : « Quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé » (Actes 2,21) et a précisé que cela se référait à « Jésus le Nazaréen ».

Pierre déclare à l’homme boiteux à la « Belle-Porte » du Temple : « De l’argent et de l’or, je n’en ai pas ; mais ce que j’ai, je te le donne : au nom de Jésus Christ le Nazaréen, lève-toi et marche » (Actes 3,6).

  1. SOUFFRIR POUR SON NOM EST UN PRIVILÈGE

Lorsque les apôtres ont été emprisonnés pour la première fois dans l’histoire de l’Église, ils se sont réjouis « d’avoir été jugés dignes de subir des humiliations pour le nom de Jésus ».

  1. LA BANNIÈRE DE SAINT BERNARDIN

Tout au long de l’histoire de l’Église, les saints ont nourri une grande dévotion pour le nom de Jésus. Au 15e siècle, saint Bernardin de Sienne emportait en mission une grande bannière portant le nom de « Jésus ». Son traité sur le Saint Nom a incité l’Église à approfondir la spiritualité de Son nom.

  1. LES ARBRES DE SAINT ISAAC JOGUES

Saint Isaac Jogues, missionnaire jésuite français, parti évangéliser les Indiens Algonquins, au Nord de New York au 17e siècle, avait une grande dévotion pour le nom de Jésus. « Combien de fois ai-je gravé le nom très sacré de Jésus sur les arbres majestueux d’Ossernenon, afin que les démons s’enfuient en le voyant et qu’ils tremblent de peur en l’entendant », avait-t-il déclaré.

Lire aussi :

Les merveilles du Très Saint Nom de Jésus

Lire aussi :

Les Litanies du saint Nom de Jésus ou quand le Christ vient nous assister

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article