Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
En Quête ou Enquête de Foi ?

Parution d'articles de presse web concernant édifices religieux, œuvres d'arts ou manifestations chrétiennes.

Les Rois Mages ont-ils suivi une étoile ou un ange ? (Aleteia)

Joseph Binder via WikiPedia Commons -Public Domain

Joseph Binder via WikiPedia Commons -Public Domain

SPIRITUALITÉ

Les Rois Mages ont-ils suivi une étoile ou un ange ?

Philip Kosloski - publié le 05/01/22

Depuis des siècles, certains soutiennent, à l'instar de saint Jean Chrysostome, que l’étoile qui a guidé les rois mages à l’enfant Jésus était en réalité un ange.

Depuis deux millénaires, les astronomes tentent de déterminer l’étrange phénomène survenu dans le ciel la nuit de la naissance du Christ. Ils espèrent comprendre comment les rois mages sont arrivés à Bethléem pour rendre hommage au Christ est fascinante. Mais saviez-vous que des personnalités éminentes ont soutenu que l’étoile n’en était pas une. Pour eux, il s’agirait plutôt d’un “ange de lumière” qui aurait servi de guide aux mages. C’est le cas de Jean Chrysostome. Pour lui, le fait que l’étoile a guidé les mages à cet endroit précis prouve qu’il s’agit d’un être surnaturel. Il explique son raisonnement dans sa sixième homélie sur l’évangile de Matthieu.

Pour juger que cette étoile n’était pas une étoile ordinaire, ni même une étoile, mais une vertu invisible, qui se cachait sous cette forme extérieure, il ne faut que considérer quel était son cours et son mouvement. Il n’y a pas un astre, pas un seul, qui suive la même direction que celui-ci. Le soleil et la lune et toutes les planètes et les étoiles, vont de l’Orient à l’Occident ; au lieu que cette étoile allait du Septentrion au Midi, selon la situation de la Palestine à l’égard de la Perse.

Jean Chrysostome souligne également que l’étoile a guidé les mages en plein jour. 

On peut prouver encore la même chose par le temps où cette étoile paraît. Car elle ne brille pas la nuit comme les autres, mais au milieu du jour et en plein midi, ce que ne peuvent faire les autres étoiles, ni la lune même, qui, bien que plus éclatante que les autres astres, disparaît néanmoins aussitôt que le soleil commence à paraître. Cependant cette étoile avait un éclat qui surpassait celui du soleil, et jetait une clarté plus vive et plus brillante. 

Une étoile qui se déplace

Jean Chrysostome observe également que l’étoile s’est arrêtée précisément au-dessus de la mangeoire. Une étoile ordinaire est bien trop éloignée pour pouvoir marquer avec exactitude un endroit aussi précis.

Elle n’était point au haut du ciel, lorsqu’elle marqua aux mages le lieu où ils devaient aller, puisqu’elle n’aurait pu le leur faire reconnaître de cette manière ; mais elle descendit pour cela dans la plus basse région de l’air. Car vous jugez bien qu’une étoile n’eût pas pu marquer une cabane étroite, le point précis occupé par le corps d’un enfant […] Comment donc, dites-le moi, une simple étoile aurait-elle indiqué des objets aussi petits, que le sont une grotte et une crèche autrement qu’en descendant de ces hauteurs du ciel, pour venir s’arrêter en quelque sorte sur la tête même de l’enfant? C’est ce que l’évangéliste marque un peu après par ces paroles : « L’étoile qu’ils avaient vue en Orient commença d’aller devant eux, jusqu’à ce qu’étant arrivée sur le lieu où était l’enfant, elle s’y arrêta » […]

Voilà pourquoi saint Jean Chrysostome et d’autres suggèrent que le guide des mages n’était pas une étoile mais plutôt un “ange de lumière”. Il n’en aurait fallu pas moins pour amener les mages à l’enfant Jésus.

 

Lire aussi :

Les reliques des rois mages, vérité ou légende ?

Qui étaient réellement les Rois mages ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article