Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
En Quête ou Enquête de Foi ?

Parution d'articles de presse web concernant édifices religieux, œuvres d'arts ou manifestations chrétiennes.

Le M de Marie signe aussi l’Europe

GOOGLE MAPS

GOOGLE MAPS

Aleteia

PERLES DU WEB

Le M de Marie signe aussi l’Europe

Gelsomino Del Guercio - Bérengère Dommaigné - publié le 24/02/22

On connaissait le M de Marie qui signe la France en reliant les différentes sites d'apparitions de la Vierge, mais connaissez- vous le M de l’Europe ? Si on relie les différents lieux d’apparitions en Europe, un joli M s’affiche également sur la carte.

Les catholiques français connaissent bien ce M de Marie, qui a d’ailleurs fait l’objet d’une dévotion particulière à l’été 2020. En effet, si on relie les cinq lieux d’apparition mariales en France, Lourdes, Pontmain, Paris, Pellevoisin et La Salette, un magnifique M apparaît sur la France, preuve que la Vierge est bien présente aux quatre coins de notre territoire. Mais la Vierge, mère de l’humanité, a béni de sa présence d’autres lieux dans le monde comme en Europe. Et c’est un nouveau magnifique “M”, tout en courbes cette fois, que l’on pourrait alors dessiner en reliant des lieux d’apparitions où la mère de Dieu serait apparue en Europe, selon cette carte. 

La boucle commencerait par Pontmain, pour aller vers Fatima, et remonter vers LourdesPellevoisin, la rue du Bac à Paris, la Salette, puis Beauraing et Banneux en Belgique, Rome, et Syracuse, où se terminerait le M, avant que sa boucle ne remonte vers Medjugorje.

Comme une lettre d’amour

Si les apparitions en France datent essentiellement du XIXe siècle, les autres datent plutôt du XXème siècle. C’est le cas à Beauraing en Belgique où la Vierge est apparue à cinq enfants en 1932, puis un an plus tard à la petite Mariette âgée de 12 ans, à Banneux, cette fois. À Rome, c’est en 1947, qu’un anticlérical notoire, Bruno Cornicchiola va vivre une conversion fulgurante au catholicisme, suite à l‘expérience extraordinaire le 12 avril 1947. Et à Syracuse, fin août 1953, où une statue en plâtre de la Vierge s’est mise à pleurer des “larmes humaines« , un miracle, reconnu quelques mois plus tard par l’Église. Enfin, à l’est de l’Europe, la boucle de la signature du M de Marie rejoindrait Medjugorje, où à partir du 24 juin 1981, plusieurs voyants racontent avoir vu la Vierge.

En France comme en Europe, Marie dépose sa signature tout en rondeur, comme une lettre d’amour d’une mère à son peuple, et cette nouvelle carte permet d’en prendre conscience, visuellement.


Lire aussi :

La Troménie de Marie, un pèlerinage breton inspiré du « M de Marie »

L’icône de la Vierge à l’Enfant — Salus populi romani — conservée à la basilique Sainte-Marie-Majeure, à Rome.

L’icône de la Vierge à l’Enfant — Salus populi romani — conservée à la basilique Sainte-Marie-Majeure, à Rome.

icône de Notre-Dame de la Tendresse, offerte par l’Eglise Ukrainienne au Pape François à l’époque où il était archevêque de Buenos Aires

icône de Notre-Dame de la Tendresse, offerte par l’Eglise Ukrainienne au Pape François à l’époque où il était archevêque de Buenos Aires

icône de la "Vierge du silence", qui a été réalisée par des religieuses du lac d’Orta (Italie)

icône de la "Vierge du silence", qui a été réalisée par des religieuses du lac d’Orta (Italie)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article