Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
En Quête ou Enquête de Foi ?

Parution d'articles de presse web concernant édifices religieux, œuvres d'arts ou manifestations chrétiennes.

Sur l’Île de Ré, une statue de la Vierge menacée de déboulonnage

La statue de la Vierge, située à l'entrée de La Flotte-en-Ré, a été érigée après la Seconde guerre mondiale en remerciant pour les grâces reçues, notamment le retour au pays de plusieurs prisonniers de guerre. Capture d'écran

La statue de la Vierge, située à l'entrée de La Flotte-en-Ré, a été érigée après la Seconde guerre mondiale en remerciant pour les grâces reçues, notamment le retour au pays de plusieurs prisonniers de guerre. Capture d'écran

fc famille chrétienne

Sur l’Île de Ré, une statue de la Vierge menacée de déboulonnage

C’est au tour de la statue de la Vierge à la Flotte, sur l’Île de Ré, d’être menacé par la Libre Pensée. L’association anticléricale a saisi la justice début février pour obtenir le déboulonnage de ce monument pourtant cher aux habitants rhétais.

Publié le 7/02/2022 à 10:57

Société

Pas de trêve hivernale pour ceux qui se targuent de combattre les « édiles qui violent la laïcité ». Après la statue de saint Michel aux Sables d’Olonne, la Libre Pensée s’attaque désormais à la Vierge de la Flotte-en-Ré (Charente Maritime). L’association anticléricale a saisi le tribunal administratif le 3 février dernier pour demander le retrait du monument de l’espace public.

Trônant au carrefour de l’avenue du 8 mai 1945 et du Mail de Philippsburg à l’entrée de la commune de 3000 habitants située sur la côte nord de l’Île de Ré, la statue s’était déjà accidentellement effondrée en mai 2020. Un automobiliste avait alors perdu le contrôle de son véhicule avant de finir sa course contre son socle. Il avait fallu attendre plus d’un an et demi, jusqu’au 22 décembre dernier, pour que l’édifice soit de nouveau restitué à la commune grâce au travail de deux sculpteurs locaux Jean-Marie Meslin et François Cochart. A peine revenue à sa place, la voilà donc déjà menacée de disparition. La statue est pourtant chère aux habitants de La Flotte. Edifiée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, celle-ci fut commandée par les paroissiens en action de grâces pour la protection de la Bienheureuse Mère de Dieu à leur égard.

Des précédents par le passé

A l’ensemble pastoral de l’Île de Ré, cette nouvelle n’a rien de surprenant. « Je ne m’affole pas, ce n’est pas la première fois que la Libre Pensée tente de nous faire obstacle, explique le curéle Père Michel Cottereau. Il y a quelques années, ses membres s’étaient insurgés car les affiches du conseil municipal pour la Fête des Vendanges du Bois-Plage mentionnaient qu’une messe était célébrée le matin et avaient tenté de censurer celles-ci en prenant contact avec la mairie »

Affirmant être « en bons termes avec Monsieur le maire », dans une région peu pratiquante mais attachée à son « vieux fond religieux », le Père Cottereau reste serein :  « Ils font beaucoup de bruit pour tenter de troubler les fidèles, mais sur place, très peu ont entendu parler de cette histoire ».

Une polémique qui ne tarit pas

A La Libre Pensée, la réinstallation de la statue de la Flotte est jugée contraire à l’article 28 de la loi de 1905 dite de Séparation des Eglises et de l’Etat qui proscrit l’édification de symbole ou monument à caractère religieux dans l’espace public« L’association a longtemps fermé les yeux du fait du contexte douloureux de sa création dans l’immédiat après-guerre », essaye de justifier Claude Biardeau, le président de la Fédération Départementale de la Libre pensée de Charente-Maritime, pour expliquer l’action tardive en justice de son association. La mairie affirme quant à elle que le monument relève moins du symbole religieux que du patrimoine historique de La Flotte.

Si les conclusions aboutissent, hypothèse vraisemblable au regard de la décision prise dans l’affaire des Sables d’Olonne, alors la commune pourrait être contrainte de céder à la demande de la Libre Pensée et de déplacer cette Vierge vers un site privé dans un délai de six mois. La décision sera rendue le 3 mars prochain.

À lire aussi

<p>Eric Zemmour et Philippe de Villiers en visite au monastère de Khor Virap près de la frontière entre la Turquie et l'Arménie, le 12 décembre 2021.</p>

Zemmour et Villiers aux Sables d'Olonne pour défendre la statue de Saint-Michel

À lire aussi

<p>Jean Sévillia collabore au Figaro Magazine et est l'auteur de nombreux ouvrages sur l'histoire de France.</p>

Suppression du mot « Noël », statue de Saint-Michel : « Les catholiques doivent mener l’offensive avec intelligence »

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article