Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
En Quête ou Enquête de Foi ?

Parution d'articles de presse web concernant édifices religieux, œuvres d'arts ou manifestations chrétiennes.

Carême 2022 : Caroline dort sans oreiller

Teerawit Chankowet/Shutterstock

Teerawit Chankowet/Shutterstock

Aleteia

AU QUOTIDIEN

Carême 2022 : Caroline dort sans oreiller

 

Marzena Devoud - publié le 30/03/22

Tout au long du Carême, Aleteia va à la rencontre de chrétiens qui ont choisi de donner une plus grande place au Seigneur dans leur quotidien. De beaux témoignages de foi, et des idées à la pelle pour préparer son cœur à la Résurrection du Christ.

Caroline, célibataire de 38 ans, est médecin pédiatre à Tours. Croyante pratiquante, elle ne s’imposait pas d’effort particulier pour le Carême. « Je ne sais pas pourquoi, mais ce n’était pas vraiment dans les habitudes familiales. Seulement cette année, en voyant les images de la guerre en Ukraine et en écoutant les appels du pape François à la prière pour la paix, j’ai ressenti le besoin de faire un sacrifice concret, dans l’intention de convertir les cœurs de ceux qui ont décidé de faire cette guerre. Et c’est en parlant avec Anna, une très bonne amie, que l’idée m’est venue », confie-t-elle à Aleteia.

Avant le début du Carême, Anna a raconté à Caroline une anecdote sur sainte Faustine, cette religieuse polonaise devenue si connue notamment grâce au pape Jean Paul II. Faustine voulait faire un sacrifice de carême, même si santé se détériorait dangereusement. Elle le nota ainsi dans son journal :

« Bien que je souhaite et désire le faire, je ne peux pas pratiquer de grandes mortifications comme avant, car je suis sous la stricte surveillance du médecin. Mais je peux pratiquer de petites choses : d’abord – dormir sans oreiller… » (Petit journal 934)

« Cela m’a impressionné, reprend Caroline : pour sainte Faustine, dormir sans oreiller était un « petit » sacrifice, alors que pour beaucoup d’entre nous, ce serait un « grand » sacrifice ». Pourtant, dormir sans oreiller peut même être bénéfique pour notre santé ! Cette histoire m’a inspirée, j’ai voulu faire la même chose. Oui, il y a des moments en pleine nuit, où, ne pouvant pas me rendormir, je cherche inconsciemment mon oreiller. Ce manque de confort me rappelle ma connexion à Dieu et l’intention de prière que je porte tout le temps dans mon cœur. Comme une alerte à la prière constante et un petit acte d’abandon au Seigneur », conclut-elle.


Lire aussi :

Carême 2022 : Constance s’impose trente minutes de silence par jour


Carême 2022 : Anne-Fleur se sépare de 40 objets superflus en 40 jours


Carême 2022 : Carmen s’efforce à pratiquer l’aumône

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article