Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
En Quête ou Enquête de Foi ?

Parution d'articles de presse web concernant édifices religieux, œuvres d'arts ou manifestations chrétiennes.

Ukraine : Marioupol ou la « Cité de Marie »

Shutterstock

Shutterstock

Aleteia

ACTUALITÉS

Ukraine : Marioupol ou la « Cité de Marie »

Lukasz Kobeszko - Bérengère Dommaigné - publié le 16/03/22 - mis à jour le 16/03/22

Marioupol. Ce nom résonne tristement dans l’actualité parce que cette ville d'Ukraine est assiégée par l'armée russe. Elle porte pourtant un bien joli nom : “Cité de Marie”. Une icône de la Vierge y est d’ailleurs vénérée dans la cathédrale orthodoxe de la Sainte-Trinité de la ville.

Son nom est devenu tristement célèbre alors qu’elle est tragiquement assiégée par les Russes. D’origine grecque, Marioupol signifie “ville de Marie” (polis: la cité). La cité se situe  sur la mer d’Azov, à l’embouchure du fleuve Kalmious, à 105 km au sud de Donetsk et à 635 km au sud-est de Kiev. Elle est le point de connexion terrestre entre la Crimée et le Donbass, occupés par la Russie, et le reste du territoire russe. C’est pourquoi elle est si férocement attaquée, car sa capture couperait virtuellement l’accès de l’Ukraine à la mer d’Azov et la sortie vers la péninsule de Crimée.

Ville symbole donc, Marioupol l’est aussi par son nom grec  – Μαριούπολη – qui signifie simplement « cité de Marie ». Les historiens discutent de l’origine de ce nom. Pendant des siècles, comme en Crimée et dans le sud de l’Ukraine, des colonies grecques s’y sont en effet  installées, car les commerçants grecs étaient actifs dans le bassin de la mer Noire, apportant des marchandises en Roumanie, en Bulgarie, en Ukraine et en Turquie. D’où l’étymologie grecque certaine, même si d’autres pensent que le nom de Marioupol viendrait de Maria Fedorovna, l’épouse du tsar Paul Ier (1754-1801).

L’Hodigitria vénérée

Quoi qu’il en soit, la présence de Marie dans cette ville est certaine, notamment par la dévotion de ses habitants devant son icône, Notre-Dame de Marioupol, une Hodigitria (vierge à l’enfant) qui est vénérée dans la cathédrale orthodoxe de la Sainte Trinité.

LIUDMILA ERMOLENKO | Shutterstock

LIUDMILA ERMOLENKO | Shutterstock

La tradition rapporte qu’il y a plusieurs siècles, un petit berger de Crimée, nommé Michel, a conduit par inadvertance le bétail qu’il gardait dans un ravin dont il était difficile de sortir. Soudain, il aperçoit une grande icône de la Mère de Dieu sur un rocher avec une bougie qui brûle à côté. Après un certain temps, Michel trouve enfin un chemin en  pente douce pour sortir du ravin et sauver son troupeau. À l’endroit où l’icône a été trouvée, une petite chapelle a été construite dans la roche. Mais lors des nombreuses invasions de la Crimée par les musulmans, l’icône a été cachée dans un tonneau pour finalement, au XVIIIe siècle, être retrouvée à Marioupol où elle est toujours vénérée. 

Une prière lui est ainsi dédiée, et nombreux sont les pèlerins qui viennent la réciter devant elle. Prions donc Notre-Dame de Marioupol pour la fin de la guerre et la consécration du pays à son nom. 

Prière à Notre Dame de Marioupol

Terre au bord de la mer d’Azov,
Notre Dame de Marioupol,
Mère bénie, Sainte et pure,
Écoute tous ceux qui te prient,

Sainte Mère de Dieu, demande à notre Christ
La délivrance de toute misère et la délivrance de nos âmes.

Réjouis-toi, très sainte reine mère de Dieu,
notre zélée avocate,

Réjouis-toi, très pure Hodegetria,
En nous montrant le chemin du salut.

Réjouis-toi, Gracieuse,
en demandant au Seigneur d’avoir pitié de nous.
Réjouis-toi, Paradis pur,
remplie de la pureté de l’Esprit de Dieu.

Réjouis-toi, miséricordieuse,
qui, par miséricorde, nous préserve du malheur.

Réjouis-toi, étoile la plus brillante,
Montre-nous le chemin vers le Soleil de la Vérité.

Réjouis-toi, Sainte Vierge Mère de Dieu,
La gloire de Mariupola et notre intercession.

(Extrait de l’Akathiste à Notre-Dame de Mariupol, traduction de L. Kobeszko, d’après : http://www.deva-maria.ru/)

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article