Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
En Quête ou Enquête de Foi ?

Parution d'articles de presse web concernant édifices religieux, œuvres d'arts ou manifestations chrétiennes.

Vivre encore « Moi non plus, je ne te condamne pas. »

Vivre encore « Moi non plus, je ne te condamne pas. »
Vivre encore « Moi non plus, je ne te condamne pas. »

« Moi non plus, je ne te condamne pas. »
Évangile selon saint Jean ch. 8, v. 11

Moi, Sandra, 44 ans, abandonnée par mes parents, recueillie par mes grands-parents maternels, violée à l’âge de huit ans par deux oncles, je ne peux ni pardonner ni oublier. Dieu est là pour cela. J’ai toujours cru en Dieu, je l’appelais quand mon oncle m’oppressait de tout son poids.

À la suite d’un AVC, ma grand-mère fut paralysée pendant dix ans. Son témoignage me fait vivre encore aujourd’hui. J’avais inventé un code pour communiquer avec elle : un clignement des yeux c’est oui, deux c’est non. Amputée d’une jambe à cause de la gangrène, elle vécut onze ans comme cela. Je l’ai veillée et soignée. Sa mort fut un choc. J’avais seize ans.

Prostituée, actrice pornographique pendant dix ans, oui, j’ai vécu l’enfer ici-bas. C’est dur, la rue, la cocaïne, l’alcool. SDF signifie ne pouvoir ni se laver, ni laver son linge, ni aller aux toilettes, être dehors par tous les temps, ne pas être en sécurité. Proie facile pour les proxénètes. Le premier m’obligeait à consommer comme lui de la cocaïne, le second, en Thaïlande, m’obligeait à me prostituer alors que j’étais enceinte de six mois. J’ai avorté à Maastricht, aujourd’hui je ne peux plus avoir d’enfant. Mais Dieu merci, j’ai une fille de 20 ans.

Puis, coup d’arrêt, trois mois d’hospitalisation, dont un dans le coma, pneumocoque droit. Comme dit ma psy, je suis passée par une petite porte. « Je vous le déclare, les publicains et les prostituées vous précèdent dans le royaume de Dieu. » Cet espoir me fait vivre, je dirais même vibrer. J’en ai commis des péchés. Mon repentir est sincère.

Je dois ma sortie de prostitution à la brigade du proxénétisme de Lille qui m’a mise en contact avec le mouvement du Nid. Monsieur Bernard Lemettre m’a aidée et m’aide encore aujourd’hui.

Je suis allée trois fois en pèlerinage à Lourdes. Bien que musulmane, j’ai rencontré un prêtre. Il m’a rassurée, écoutée, pas jugée. C’était comme une confession, cela m’a fait un bien fou. J’ai toujours cru en Dieu, chaque jour je prie. Sa protection m’a sauvée, pas seulement de l’enfer ici-bas, mais m’a donné la foi, la confiance. J’aime la parole de Dieu, la Vierge Marie et Jésus-Christ. Aujourd’hui, je suis guérie de tous mes maux et je témoigne.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article