Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
En Quête ou Enquête de Foi ?

Parution d'articles de presse web concernant édifices religieux, œuvres d'arts ou manifestations chrétiennes.

Carême 2022 : Bruno s’engage dans un parcours spirituel radical

Antonio Guillem / Shutterstock

Antonio Guillem / Shutterstock

Aleteia

AU QUOTIDIEN

Carême 2022 : Bruno s’engage dans un parcours spirituel radical

Marzena Devoud - publié le 04/04/22

Tout au long du Carême, Aleteia va à la rencontre de chrétiens qui ont choisi de donner une plus grande place au Seigneur dans leur quotidien. De beaux témoignages de foi, et des idées à la pelle pour préparer son cœur à la Résurrection du Christ.

« J’aime les grands défis. Dans les affaires, je m’attaque toujours aux missions les plus exigeantes, en ski, je ne peux pas m’empêcher de faire du hors-piste, c’est dans ma nature. Alors quand j’ai découvert Exodus, je me suis tout de suite dit : c’est vraiment pour moi », confie à Aleteia, Bruno, entrepreneur marseillais de 51 ans, père de trois filles étudiantes.

Catho très engagé, Bruno a entendu parler de l’Exodus il y a quelques mois. « Cela m’a intrigué, j’ai lu le concept : 90 jours pour booster sa forme spirituelle à travers la prière, l’ascèse, les actions de fraternité et aussi… douche glacée ! », explique Bruno. Né il y a sept ans aux États-Unis, ce 90-days challenge devient très populaire parmi les hommes. Au programme : douches froides, pas d’alcool ni de desserts, abstinence des réseaux sociaux, pas d’ordinateur (sauf pour le travail), idem pour le smartphone ; pratique des exercices réguliers, au moins sept heures de sommeil…

Mise en forme radicale pour s’approcher de Dieu

« Cette expérience m’a attiré tout de suite. Je pensais qu’il allait m’aider à être plus enraciné dans la prière à savoir cultiver une certaine sobriété au quotidien et face à toute frénésie de la vie qui va très vite », confie-t-il. « Pour le moment, ça se passe plutôt bien. Je ressens une sorte d’euphorie et de purification intérieure qui touche à la fois le corps, l’esprit et l’âme. Je me sens léger et plus puissant même si au début, j’avais du mal à renoncer à mon verre de vin le soir », reconnaît-il. « Mais j’aime l’idée de faire un effort qui décape. C’est un peu comme un sport extrême. C’est justement ça qui me motive. Evidemment, ce type de sacrifice n’est pas pour tout le monde, mais pour moi, c’est une vraie mise en forme spirituelle qui me remplit de joie et qui me rapproche de Dieu. J’espère que je ne craquerai pas et que rien ne m’empêchera d’aller jusqu’au bout… »,  conclut- il.


Lire aussi :

Carême 2022 : Thérèse essaie de bénir tout ce qui advient, même les événements désagréables

Carême 2022 : Marie et ses neuf mercis quotidiens

Carême 2022 : Le pèlerinage dans le couloir de Valérie

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article