Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
En Quête ou Enquête de Foi ?

Parution d'articles de presse web concernant édifices religieux, œuvres d'arts ou manifestations chrétiennes.

Dieu envoie une escadrille d’anges

Dieu envoie une escadrille d’anges

Dieu envoie une escadrille d’anges

 

Devant l’extrême regret de notre député, de son chagrin incommensurable et, celui-ci étant au bord du « craquage », Dieu Notre Père Miséricordieux a appelé l’Archange St Michel le Prince des Armées Célestes : Mickaël lui a t’Il demandé, je te prie d’envoyer un détachement de tes Anges-soldats récupérer notre pauvre député chez Lucifer, le Malin. ( C’est drôle, Dieu qui dit : je te prie – Oui, mais c’est que Dieu est poli et respectueux envers ses créatures ).
Quant à Lucifer que certains appellent Belzébuth, il a décidé de jeter notre député dans son immense brasier, n’étant plus capable d’effectuer son travail d’éboueur donc inutile ! Je t’avais prévenu ‘bougre’, lui dit-il !
Deux diables-soldats saisissent notre pauvre homme et alors qu’ils s’apprêtent à le jeter en beau milieu de cet immense feu, une escadrille de trois anges le happent, deux par les bras, un par les pieds, alors que les flammes commençaient à lui lécher le visage et ses vêtements en lambeaux !
Comme si le temps et la distance n’existaient pas les voilà rendus au Paradis. L’Ange gardien qui lui était attribué par Dieu quand il était sur Terre et son Saint Patron sont là pour l’accueillir.
Souvenons-nous de la parabole du fils prodigue… (Luc 15) :
21 Le fils lui dit : “Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi. Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils.”
22 Mais le père dit à ses serviteurs : “Vite, apportez le plus beau vêtement pour l’habiller, mettez-lui une bague au doigt et des sandales aux pieds,
23 allez chercher le veau gras, tuez-le, mangeons et festoyons,
24 car mon fils que voilà était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé.” Et ils commencèrent à festoyer.
Une fête digne de « Noces » l’attend. Une foule immense d’Anges, de Saintes et Saints, de bienheureuses et de bienheureux et de Pardonné(e)s sont présents et lui chantent un merveilleux cantique plein de joie et d’allégresse…
De quoi retourner aux Enfers ! NON, je plaisante bien évidemment…
C’est le Paradis où nous sommes tous appelés, on ne peut pas imaginer un si grand contraste... tellement c’est l’Enfer dans notre bas-monde !

​​​​​​​

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article