Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
En Quête ou Enquête de Foi ?

Parution d'articles de presse web concernant édifices religieux, œuvres d'arts ou manifestations chrétiennes.

Qu’est-ce que le déambulatoire, cette galerie qui contourne le chœur d’une église ?

Wikipedia Le double déambulatoire de la cathédrale de Coutances, vaste espace autour du chœur.

Wikipedia Le double déambulatoire de la cathédrale de Coutances, vaste espace autour du chœur.

Aleteia

ART & VOYAGES

Qu’est-ce que le déambulatoire, cette galerie qui contourne le chœur d’une église ?

Sophie Roubertie publié le 02/05/22

Galerie permettant de circuler autour du chœur, le déambulatoire est surtout présent dans les lieux de pèlerinage, pour faciliter la circulation des pèlerins.

Le terme déambulatoire provient du mot latin deambulatio, signifiant promenade. C’est en effet d’abord une voie de circulation à l’intérieur même de l’église. Dans la rotonde de l’église du Saint-Sépulcre, à Jérusalem, datant du IVe siècle, on trouve déjà un espace, délimité par des colonnes, permettant de circuler autour du lieu le plus sacré du sanctuaire.

Au Moyen Âge, les pèlerinages sont devenus des moyens fréquents de manifester sa foi, vénérer les reliques de saints, ou prier la Vierge Marie. Les lieux de convergence des pèlerins se sont multipliés. Les foules se faisant nombreuses dans les endroits les plus fréquentés, la création d’un déambulatoire, dès la période romane, a permis une meilleure circulation des pèlerins autour du chœur, en particulier pour la vénération des reliques conservées dans des chapelles absidiales. Il peut aussi faciliter l’accès à la crypte, lieu fréquent de vénération de reliques.

Le déambulatoire est figuré en gris sur le schéma. Lusitana | Wikipedia

Le déambulatoire est figuré en gris sur le schéma. Lusitana | Wikipedia

En régulant le flot des pèlerins, cette organisation de l’espace présente aussi l’avantage de moins perturber les offices qui continuent d’être célébrés. Après être entrés dans l’église, les visiteurs empruntent un bas-côté, puis le déambulatoire, et repartent par l’autre bas-côté, sans avoir traversé la nef. C’est d’ailleurs toujours le cas dans nombre de nos cathédrales, où le cheminement, qu’il soit spirituel ou culturel, s’effectue généralement en respectant ce parcours. 

Circulation des processions

Dès le XIe siècle, la forme semi-circulaire est adoptée et le déambulatoire dessert un nombre variable de chapelles. Contournant le chœur, il ne comporte aucune partie droite. Lorsqu’il n’y a pas de chapelle dans l’abside, le déambulatoire sert essentiellement à la préparation et la circulation des processions. Dans les églises les plus récentes, l’absence fréquente de chapelles situées derrière le chœur a rendu inutile la présence d’une galerie pour les desservir.

Le mur du chœur de la cathédrale de Chartres, côté déambulatoire. 200 statues en 40 scènes illustrent la vie de Jésus et Marie.

Le mur du chœur de la cathédrale de Chartres, côté déambulatoire. 200 statues en 40 scènes illustrent la vie de Jésus et Marie.

Le déambulatoire peut être plus ou moins large. Celui de la cathédrale de Chartres est d’une grande ampleur, signe de l’importance de ce haut lieu de pèlerinage marial. Un mur entoure le chœur et l’isole du bruit. Le décor sculpté, côté déambulatoire, en est particulièrement riche, retraçant la vie du Christ et de la Vierge en 200 statues. Certains édifices, comme la cathédrale de Coutances, comporte un double déambulatoire, les deux parties sont alors séparées par des colonnes.

 


Lire aussi :

Pourquoi la nef d’une église a souvent la forme d’une coque de bateau

Parvis, porche et portail, ces éléments nécessaires pour entrer dans le mystère d’une église

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article