Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
En Quête ou Enquête de Foi ?

Parution d'articles de presse web concernant édifices religieux, œuvres d'arts ou manifestations chrétiennes.

Est-ce que ce sanctuaire deviendra le monument préféré des Français ?

Shutterstock I Inu - Abbaye Saint-Martin du Canigou.

Shutterstock I Inu - Abbaye Saint-Martin du Canigou.

Aleteia

CULTURE

Est-ce que ce sanctuaire deviendra le monument préféré des Français ?

Agnès Pinard Legry publié le 20/07/22

Les Français n’ont plus que deux jours pour voter pour leur monument préféré qui sera annoncé lors de la cinquième édition de l’émission "Le Monument préféré des Français" (France 3) de par Stéphane Bern fin septembre. Et le patrimoine religieux pourrait bien tirer son épingle du jeu.

Et si, cette année, le monument préféré des Français était une église, une chapelle ou une abbaye ? Alors que les Français sont appelés à voter avant le 22 juillet 23h59 pour leur monument préféré, ils ont le choix entre quatorze sites. Parmi eux on retrouve la majestueuse abbaye Saint-Martin-du-Canigou (Pyrénées-Orientales) occupée par la communauté des Béatitudes ainsi que l’abbaye de Fontenay (Bourgogne) qui a été fondée par saint Bernard de Clairvaux et qui est depuis 1820 la propriété privée d’une même famille.

Mais ce n’est pas les seuls exemples de patrimoine religieux. La superbe chapelle Art Déco de la maison Saint-Yves à Saint-Brieuc (Côte d’Armor) est aussi en lice. Au style Art Déco se mêle subtilement les influences du mouvement artistique celto-breton des Seiz Breur, créant ainsi une église où se mélangent avec brio modernité et régionalisme. Le rocher et la chapelle Saint-Michel d’Aiguilhe (Haute-Loire) sont également finalistes. Et son histoire vaut le détour : la Charte de fondation permet de dater précisément la construction de la première chapelle dédiée à saint Michel sur le Rocher d’Aiguilhe. Ce texte indique que le doyen de l’église du Puy, Truannus, désirait élever une chapelle sur le rocher d’Aiguilhe qui alors ne pouvait être escaladé que par des hommes agiles. Il sollicita donc l’autorisation de l’évêque Godesclac qui lui donna avec des encouragements. Après avoir aménagée une voie d’accès, on construisit une chapelle au sommet du pic qui fut dédiée à l’archange Michel et l’évêque Godesclac (premier pèlerin en direction de Saint-Jacques de Compostelle, ndlr) la consacra en l’an 961… il y a donc plus de 1.000 ans.

Découvrez aussi les dix abbayes de France à avoir vu dans sa vie :
Est-ce que ce sanctuaire deviendra le monument préféré des Français ?
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article