Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
En Quête ou Enquête de Foi ?

Homélie de Mgr Paul Dupuis du 15 Août 2022 "La Dormition de notre Dame"

The Dormition of the Our Lady

The Dormition of the Our Lady

Monastère Sainte-Présence, St Dolay, Bretagne.

Le 15 août 2022.

La Dormition de Notre-Dame

Celui qui est puissant a fait de grandes choses pour moi (Luc 1:41).

 

Bien-aimés frères et sœurs en Christ,

Nous parlons de la Dormition de Marie plutôt que de sa mort, car le mot "dormition" signifie la naissance paisible au ciel d'une âme sainte, et non le traumatisme de la mort. Les gens de la culture occidentale moderne vivent dans une peur impie de la mort. Ils mettent l'accent sur la jeunesse, sur les choix qu'ils peuvent faire concernant leur propre corps et, malheureusement, même sur le corps de leurs bébés dans le ventre de leur mère. Du transgenre, ils vont jusqu'au transhumanisme pour éviter la mort en remplaçant scientifiquement des parties du corps.

Contrairement au Christ, ils ne veulent pas "obéir jusqu'à la mort" (Philippiens 2: 8), alors que la Sainte Vierge Marie, comme son fils divin, était obéissante même dans la mort. La Vénérable Marie d'Agreda raconte qu'au moment de la mort de Marie, Notre-Seigneur est apparu et a dit qu'Il voulait emmener sa mère avec Lui au paradis sans qu'elle ne meure. Marie répondit qu'elle voulait imiter son fils en toutes choses et mourir. Lorsque Jésus a dit que la mort est le salaire du péché (cf. Romains 6, 23) et qu'elle n'avait jamais péché, Marie a répondu : « Tu n'as jamais péché non plus, mon fils bien-aimé, et pourtant tu es mort. Touché par l'humilité insondable de sa mère, et sachant qu'il était impossible de séparer la mère du fils, il laissa son esprit quitter son corps en dormition.

Les apôtres et les disciples étaient dispersés à travers le monde pour évangéliser. Pourtant, ils ont été amenés miraculeusement à l'endroit où la Mère de Dieu - que St Tugdual appelle hardiment la Mère de l'Absolu - était en train de mourir. Le disciple bien-aimé les a informés de ce qui se passait. Ils virent alors que, tandis que le Christ descendait pour amener l'esprit de sa mère avec lui au ciel, une lumière brillante transfigura son corps en lumière céleste, et les saintes puissances angéliques se prosternèrent devant elle. Une lumière et un parfum surnaturels remplissaient l'endroit.

Marie avait 72 ans lorsque le Christ est venu la chercher, mais pas une ride ou une tache n'a gâché son beau visage. Elle a conservé les mêmes traits qui l'ont embellie lorsqu'elle a conçu son fils Jésus. Elle, qui avait médité dans son cœur tout ce que son fils enseignait (Luc 2:19), fut placée dans toute sa beauté dans un cercueil. Les apôtres portèrent son corps dans les rues de Jérusalem jusqu'à Gethsémani, malgré la colère des prêtres. L'Apôtre saint Thomas est arrivé en retard et a voulu se rendre au tombeau et ouvrir le cercueil pour voir une dernière fois la Theotokos, celle qui a donné naissance à Dieu. On a alors découvert que le cercueil était vide. Elle était ressuscitée, tout comme le Christ l'avait fait trois jours après sa mort, dans le plus grand événement qui ait jamais eu lieu dans l'histoire humaine.

Ô Marie, notre Mère du Ciel, il vous a été donné le pouvoir d'obtenir la grâce d'accorder une sainte mort à l'agonisant. Nous vous prions, Sainte Mère de Dieu et notre Mère, d'obtenir des mains de votre fils bien-aimé la grâce d'une sainte mort, une dormition, alors que nous nous préparons à entrer dans le royaume des cieux.

Amen.

Mgr Paul Dupuis

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article