Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
En Quête ou Enquête de Foi ?

Parution d'articles de presse web concernant édifices religieux, œuvres d'arts ou manifestations chrétiennes.

La Parabole pour "l'Aide au choix"

Le Paradis

Le Paradis

Pour t'aider à voter,  Je m’en vais te conter une petite parabole que voici :

Un jour, alors qu'il marchait dans la rue, un "député" est tragiquement heurté par un camion et meurt.

Son âme arrive au ciel et est accueillie par saint Pierre à l'entrée.

 « Bienvenue au ciel », dit saint Pierre.

 « Avant de vous installer, il semble qu'il y ait un problème. Nous voyons rarement un haut fonctionnaire dans ces régions, voyez-vous, alors nous ne savons pas quoi faire de vous.»

« Pas de problème, laissez-moi entrer », dit l'homme.

« Eh bien, j'aimerais bien, mais j'ai des ordres de plus haut. Ce que nous ferons, c'est que vous passiez un jour en enfer et un autre au paradis. Ensuite, vous pouvez choisir où passer l'éternité. », dit saint Pierre.

 « Vraiment, j'ai pris ma décision. Je veux être au paradis », dit le député.

 « Je suis désolé, mais nous avons nos règles. », dit saint Pierre.

Et avec ça, Saint Pierre l'escorte jusqu'à l'ascenseur et il descend, descend, descend jusqu' en enfer. Les portes s'ouvrent et il se retrouve au milieu d'un green de golf. Au loin se trouve un clubhouse et devant lui se trouvent tous ses amis et autres politiciens qui ont travaillé avec lui.

Tout le monde est très heureux et en tenue de soirée. Ils courent le saluer, lui serrent la main, et se remémorent les bons moments qu'ils ont passés en s'enrichissant aux dépens des gens.

Ils font une partie de golf amicale puis dégustent du homard, du caviar et du champagne.

Le diable est également présent, qui est vraiment un gars très sympathique et gentil qui s'amuse bien à danser et à raconter des blagues. Ils s'amusent tellement qu'avant qu'il ne s'en rende compte, il est temps de partir.

Tout le monde lui fait ses adieux chaleureux et salue pendant que l'ascenseur monte....

L'ascenseur monte, monte, monte et la porte s'ouvre sur le ciel où l'attend saint Pierre.

« Maintenant, il est temps de visiter le paradis. »

Ainsi, 24 heures s'écoulent avec le député rejoignant un groupe d'âmes satisfaites se déplaçant de nuage en nuage, jouant de la harpe et chantant. Ils passent un bon moment et, avant qu'il ne s'en rende compte, les 24 heures se sont écoulées et Saint-Pierre revient et lui dit :

« Eh bien, vous avez passé un jour en enfer et un autre au paradis. Maintenant, il faut choisir votre éternité ! »

 Le député réfléchit une minute, puis il répond : « Eh bien, je ne l'aurais jamais dit avant, je veux dire que le paradis a été délicieux, mais je pense que je serais mieux en enfer. »

Alors saint Pierre l'escorte jusqu'à l'ascenseur et il descend, descend, descend jusqu' en enfer.

 

L’enfer

L’enfer

Maintenant, les portes de l'ascenseur s'ouvrent et il se trouve au milieu d'un terrain aride couvert de déchets et d'ordures.

Il voit tous ses amis, vêtus de haillons, ramasser les ordures et les mettre dans des sacs noirs alors que d'autres ordures tombent d'en haut.

Le diable s'approche de lui et passe son bras autour de son épaule. — « Je ne comprends pas », balbutie le député.

« Hier, j'étais ici et il y avait un terrain de golf et un clubhouse, et nous avons mangé du homard et du caviar, bu du champagne, dansé et passé un bon moment. Maintenant, il n'y a plus qu'un terrain vague plein d'ordures et mes amis ont l'air misérable. Que s'est-il passé? »

Le diable le regarde, sourit et dit : « Hier, nous faisions campagne...  Aujourd'hui, vous avez voté ! »

« Alors par ici, déshabille-toi, fini les vouvoiements, ton garde va te donner tes oripeaux (dont 1 de rechange) et le règlement intérieur à lire et à apprendre par cœur », dit le diable.

« 1er incartade, c’est le feu direct, tu vois le grand brasier là-bas ! On a besoin de carburant, bien compris ! »

 

Alors réfléchis bien, après il sera trop tard !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article